vendredi 24 octobre 2014

En mode désencombrement ...

Désencombrer est une oeuvre salutaire pour le santé mentale et l'hygiène de l'habitat!

Je vous ai déjà dit mon attachement à ce blog qui nous apprend à désencombrer. Je n'y ai pas totalement succombé, n'ayant pas réussi à vider tout du premier coup. C'est normal me dit Laurence la tenancière dans mon oreillette, l'épreuve est un parcours du combattant!  
La maison virant quelque peu au look bidonville, inside et outside, je me suis dit qu'un peu de vide pourrait régler le problème interne. 
La chambre de l'exilé danois a servi de dépôt depuis juin, l'exilée australienne y ayant entassé deux micro-ondes, une multitude de cartons, trois tables démontées, un luminaire dégueulasse, deux bouilloires sans socle, la Bretonne y a mis ses sacs de fringues que-je-ne-veux-plus-mettre-mais-pas-donner, le tout bouclé pour cause de bruits suspects à l'intérieur, sans compter des cartons de livres, trois planches de surf, deux bodys. Accessoirement il y a aussi des étagères blindées, un lit et un bureau! Pas mal donc mais quelque peu impénétrable. Et puant, parce que, ben oui, tout ça n'est pas d'une grande propreté, c'est même franchement dégueu !
Hier donc, en séance de psychothérapie de choc, j'ai pénétré dans l'antre. 
Je me suis attaquée au placard afin de le rendre un poil plus rationnel, des fois que je puisse y fourrer le surplus à garder absolument, puis j'ai ouvert les cartons!
Tadaah !
Divine surprise! 
La souris crevée qui gisait au pied avait bien tenté de survivre attaquant quasiment tout le stock de bouffe, sucre, pâtes, riz, bizarreries. Stock de bouffe? Ben oui, c'était la totale, planquée dans les casseroles! Accessoirement,  sans que je m'explique bien comment elle a pu faire, en grimpant le long d'une barre (?), la souris a aussi attaqué visiblement l'intérieur du mur, compte tenu du tas de  mousse gisant en quantité près du poteau. A moins que ça ne soit une armée de bestioles déchaînées bien décidées à quitter la chambre, coûte que coûte. 
Bref, pour résumer, je ne suis pas dans la m...Non, non, mais un peu quand même...!
J'ai jeté trois sacs poubelles de 50 litres (quand même) et préparer trois tas à donner, et je me fais violence pour ne pas liquider le deuxième micro-onde et deux tables... Pour ce qui est du reste, le même blog propose fort intelligemment: "comment trier les objets des enfants ayant quitté la maison", ici.
Je me demande à chaque fois, ce qu'ils seraient prêts à emporter s'ils avaient de la place chez eux, tout de suite, là maintenant!!! Pas grand chose au final ...
Une photographie de Paimpont pour illustrer, vous allez me dire, mais quel rapport? Quoi garder, les souvenirs ou les objets?  

2 commentaires:

  1. La seule chose que j'arrive toujours très bien à désencombrer, c'est le placard à bouteilles d'alcool. Pour le reste, et notamment la "petite maison aux livres", c'est déjà moins ça…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais un vieux fond dont on ne sait que faire ?

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...