vendredi 17 juin 2016

Lazuli aka Lili


Des nouvelles de la chatte, Lazuli aka Lili. En ces temps tendus, je n'aborderai que ce sujet qui constitue la cerise sur le gâteau de la liste des emmerdements maximums....


Après avoir conciliabullé plusieurs jours, l'ado rebelle et moi avons décidé que "Bernadette" était nase et  que donner un prénom humain à une bête (merci Didier) ne convenait pas, pas plus que Nadette d'ailleurs. L'atlas de géologie, mis à contribution, a permis de nous mettre d'accord sur Lazuli, sachant qu'au final, la bestiole ne capterait que Lili!
Sinon pour les nouvelles, c'est la merde et ce n'est rien de le dire!
Le monstre n'a rien trouvé de mieux que de déféquer sur mon lit un jour de litière sale. Du moins c'est ce que je pensais pour justifier cette errance fécale. Que nenni, puisque voilà trois jours qu'elle pisse sur mon lit! Rien ne justifie cet acte malodorant, puisque ce matin, j'ai bien pris soin de la mettre dehors le temps qu'elle vide sa vessie. Résultat? Elle est restée le nez dans le frais du petit jour hésitant à filer comme à l'accoutumée sous la vigie,  puis elle est tranquillement montée faire ses besoins sur ma couette toute propre! J'avoue que j'ai hésité à lui tordre le cou.
Pour le reste, ma foi, j'adore quand elle se lève le matin et qu'elle court comme une dératée dans la coursive, prenant le virage à la corde, dérapant sur les pattes arrières en petits bruits de coussinet.
Elle explore le jardin sans vraiment aller bien loin sauf si on l'accompagne, elle est fascinée par les poissons de la mare, j'attends avec impatience le plouf libérateur mais en vain. Par contre elle n'aime ni la pluie ni le vent, et ne supporte pas qu'on la laisse, seule, dehors. 
Elle se jette sur nous pour jouer n'hésitant pas à sortir les griffes, scarifiant la jeune fille propriétaire (de loin) de la bestiole.
Globalement, avec ses grandes oreilles, ses hautes pattes, elle semble hardie, curieuse de tout, féline, téméraire au point d'aller tâter le terrain du chien du voisin. Elle joue volontiers, se dressant sur ses pattes arrières à la manière d'un suricate, elle réclame les caresses, la chaleur du cou, une présence permanente. Je redoute la correction des copies, elle adore le papier, le jeu du crayon, jouer avec les cables, se coucher sur mon bureau, sous mon nez, courir, sauter, miauler.
Quand je fais la sieste, elle m'accompagne, avec un bruit régulier de moteur qui me berce, un ronronnement doux et paisible en mode saucisse molle. 
Une vie de chat peinarde!

4 commentaires:

  1. Aïe ! Un chat qui se met à faire ses besoins n'importe où, c'est vraiment… emmerdant. C'est surtout difficile de comprendre la raison pour laquelle il fait cela (car il y en a toujours une, surtout s'il n'hésite pas à le faire devant vous). La bestiole est mécontente de quelque chose, ou stressée par ce quelque chose, mais quoi ? Toute la difficulté est là.

    Il se peut aussi qu'elle le fasse sans raison. Et, là, vous ne parviendrez jamais à lui faire passer cette sale manie. Laquelle, heureusement, peut fort bien disparaître d'elle-même.

    Enfin, bon courage…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, la manie s'accorde bien à son nom : la pisse Lazuli…

      Supprimer
    2. A chaque fois, je suis rentrée après l'avoir laissée seule longtemps, et je n'ai pas pris vraiment le temps de m'en occuper….elle est montée dans les 5 minutes faire ses besoins sur mon lit … je ne peux bien sûr pas fermer la porte de ma chambre … (open space) …

      Supprimer
    3. Ce doit être ça : elle vous punit de l'avoir laissée seule. Vous êtes tombée sur un chat à la mentalité "chien" : ça arrive…

      Quand elle sera plus grande, adulte, et qu'elle aura fait du jardin son domaine, la solution pourra éventuellement consister à la mettre dehors quand vous vous absentez.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...