lundi 27 octobre 2014

Ariege

En mode sauvage: sans internet sans télé, sans téléphone!

Une virée en Ariège

Temps superbe et un presque désert humain! Ce que la montagne est en automne.
Sans internet !
Lecture et randonnée.

vendredi 24 octobre 2014

En mode désencombrement ...

Désencombrer est une oeuvre salutaire pour le santé mentale et l'hygiène de l'habitat!

Je vous ai déjà dit mon attachement à ce blog qui nous apprend à désencombrer. Je n'y ai pas totalement succombé, n'ayant pas réussi à vider tout du premier coup. C'est normal me dit Laurence la tenancière dans mon oreillette, l'épreuve est un parcours du combattant!  
La maison virant quelque peu au look bidonville, inside et outside, je me suis dit qu'un peu de vide pourrait régler le problème interne. 
La chambre de l'exilé danois a servi de dépôt depuis juin, l'exilée australienne y ayant entassé deux micro-ondes, une multitude de cartons, trois tables démontées, un luminaire dégueulasse, deux bouilloires sans socle, la Bretonne y a mis ses sacs de fringues que-je-ne-veux-plus-mettre-mais-pas-donner, le tout bouclé pour cause de bruits suspects à l'intérieur, sans compter des cartons de livres, trois planches de surf, deux bodys. Accessoirement il y a aussi des étagères blindées, un lit et un bureau! Pas mal donc mais quelque peu impénétrable. Et puant, parce que, ben oui, tout ça n'est pas d'une grande propreté, c'est même franchement dégueu !
Hier donc, en séance de psychothérapie de choc, j'ai pénétré dans l'antre. 
Je me suis attaquée au placard afin de le rendre un poil plus rationnel, des fois que je puisse y fourrer le surplus à garder absolument, puis j'ai ouvert les cartons!
Tadaah !
Divine surprise! 
La souris crevée qui gisait au pied avait bien tenté de survivre attaquant quasiment tout le stock de bouffe, sucre, pâtes, riz, bizarreries. Stock de bouffe? Ben oui, c'était la totale, planquée dans les casseroles! Accessoirement,  sans que je m'explique bien comment elle a pu faire, en grimpant le long d'une barre (?), la souris a aussi attaqué visiblement l'intérieur du mur, compte tenu du tas de  mousse gisant en quantité près du poteau. A moins que ça ne soit une armée de bestioles déchaînées bien décidées à quitter la chambre, coûte que coûte. 
Bref, pour résumer, je ne suis pas dans la m...Non, non, mais un peu quand même...!
J'ai jeté trois sacs poubelles de 50 litres (quand même) et préparer trois tas à donner, et je me fais violence pour ne pas liquider le deuxième micro-onde et deux tables... Pour ce qui est du reste, le même blog propose fort intelligemment: "comment trier les objets des enfants ayant quitté la maison", ici.
Je me demande à chaque fois, ce qu'ils seraient prêts à emporter s'ils avaient de la place chez eux, tout de suite, là maintenant!!! Pas grand chose au final ...
Une photographie de Paimpont pour illustrer, vous allez me dire, mais quel rapport? Quoi garder, les souvenirs ou les objets?  

mercredi 22 octobre 2014

La vaseline

Amis poètes, aujourd'hui, nous ferons un point sur la vaseline, ses bienfaits et son utilité! Ames sensibles, passez votre chemin, quoique....

La vaseline (ou gelée de pétrole) est, comme la paraffine, un distillat de pétrole, formé essentiellement d'alcanes, de formule générale (CnH2n+2). Elle est fluide à température ambiante.
La vaseline est un lubrifiant! 
Vieilles ménopausées habituées à la sécheresse vaginale ou culs serrés, amateurs de rapports anaux, elle peut vous sauver la mise! 
Quand on était petit, elle était le produit miracle, utile et indispensable pour la prise de température. C'était, je crois, ce qui me rendait le plus malade, savoir qu'il faudrait passer à la casserole! Le bout gris métal du thermomètre, enduit du produit miracle, permettait de ne pas trop souffrir en se faisant mettre, (passez moi l'expression). A la réflexion, c'était réellement une perte de pucelage, répétée à l'infini à chaque grippe ou angine. Etonnant que le souvenir en soit cuisant car la vaseline facilitait grandement la pénétration!
Cela dit,  entre les mains d’une brute, qui jouissait rien qu'à l'idée de vous guérir à coup de " tu n'as que 38°5" ,  n'avait rien de particulièrement glamour!  

Se faire enculer à sec avec du gravier, expression apprise un jour de pictionnary, beuglée  à tue-tête par une des participantes,  signifiait sans contestation aucune  que l'adversaire s'était fait rouler dans la farine et avait perdu au jeu. Crue, vulgaire, elle  a toutefois le bon goût de faire comprendre rapidement et sans détour qu'on l'a bien dans le c... 
A l'inverse et c'est bien tout l'intérêt de la pommade translucide,   la vaseline attendrit, lubrifie, anesthésie, enrobe, masque les difficultés, pour un résultat identique. Au final, on se fait balader en douceur, facilement,  parfois pendant longtemps, avant de réaliser, un jour, qu'on s'est bien fait avoir et de manière on ne peut plus, fourbe! 
Il est trop tard. 
Ce pourquoi, je déclare le mot vaseline d'utilité publique, en souvenir des grippes et angines d'autrefois et en prévention de tous ceux qui, pour vous faire avaler une pilule souvent amère, savent vous l'enduire de vaseline! 

En résumé, la vaseline est une métaphore utile pour expliquer combien on peut se faire virtuellement enculer sans vraiment sentir le problème  à venir! 




lundi 20 octobre 2014

Une virée en Normandie .

Une virée en Normandie pour mieux apprécier la Bretagne! Désolée, amis normands mais je préfère la pluie chez moi, elle est moins froide et le soleil couchant garanti! 
Omaha Beach à Colleville sur mer. 

Néanmoins, cette vaste région, puisqu'elle a la volonté, à raison, de lier entre elles haute et basse Normandie, est riche, très riche en coups de coeur. La "basse"  a des paysages à couper le souffle et une histoire si dense! 
Carentan pour le port et ses lumières. Paradoxalement, elle est une des villes à ne pas avoir souffert des bombardements pendant la guerre, -pensez donc une bourgade au milieu des marais-, elle offre quelques beaux bâtiments dans leur jus (souvent d'époque médiévale) et une longue balade le long du chenal, vers Utah beach dans la baie du Cotentin. 

La campagne de la presqu'île est cendreuse, bourrée de pesticides pour que l'on puisse avoir dans nos assiettes des carottes orange, au fuselage parfait, des poireaux au vert profond et des asperges tendres. Ailleurs, les prairies sont le paradis des chevaux, le bocage est truffé de bâtisses énormes, rénovées (ou pas) témoins de la richesse d'autrefois.

Pour la plage, il y en a pour tous les goûts, du simple et sans prétention comme Pirou,  ou Grand-Camp-Maisy inchangée depuis les années 50, -le port (et ses dirigeants) gelant probablement tout projet touristique-, du pittoresque comme Port Bail ou du prout-ma-chère comme Agon-Coutainville, the station du littoral, avec Parisiens inside, pour boire un verre au soleil couchant à la Plancha! 
Bayeux, la cathédrale 

BAYEUX est un vrai coup de coeur! Courez-y vite!
Quand on y arrive de l'ouest, c'est un peu la ville à la campagne, tout près du centre, les vaches paissent tranquillement, pas très loin du cimetière militaire anglais qui aligne ses tombes toutes blanches.
La ville médiévale est intacte, superbe autour de la cathédrale ciselée où pas un pan de mur n'est vierge de sculptures, de feuilles ou de pétales. Un arbre de la liberté énorme plus que centenaire la chatouille de ses feuilles!
Le curieux y va pour la tapisserie. Il n'y avait pas un chat mais la longueur des  barrières de contention du peuple avide de culture laisse à penser qu'en saison, la visite est blindée. On parcourt les 70 m de bande dessinée au pas de charge, l'audio-guide beuglant à l'oreille les aventures de Guillaume le Conquérant! Epatant toutefois! A voir absolument!
J'adore terminer ma virée par les plages du débarquement, Omaha beach et le cimetière américain mais nous n'avons pu que fouler les sables orange du rivage, arrivés trop tard, juste pour le coucher du soleil, rasant l'herbe verte.
Le site de la pointe du Hoc est aménagé. Il est loin le temps où le car nous dépotait avec nos élèves sur la lande truffée de trous d'obus, dans le vent froid. Il suffisait d'un pas de trop pour plonger au pied de la falaise. C'était il y a plus de 20 ans, depuis un parcours balisé nous rappelle l'histoire et le courage des soldats, le cheminement, végétalisé (étagement des herbes aux plumets délicats) depuis le parking, guide vers le littoral, mais les abords de la batterie qui donna tant de difficultés aux fantassins ont conservé l'aspect sauvage et ravagé. D'énormes excavations scarifient le sol.
Pointe du Hoc

Carentan
Agon-Coutainville, la Plancha

La tapisserie de Bayeux 
Un clin d'oeil pour mes copines .... No comment! (le monsieur de l'audio-guide n'en parle pas mais j'ai l'oeil! ) 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...